ARS : départ de M. Claude Evin

À l’occasion du départ de Claude Évin de l’Agence régionale de santé Île-de-France,  un moment convivial a été organisé le lundi 7 septembre 2015

M. Christophe Devys, nouveau Directeur Général de l’ARS, a ouvert le discours pour le départ de M. Claude Evin.

ARSdevys

M. Devys, voir le nouvel organigramme de l’ARS : 2015_organigramme_CODIR_ARS-IDF

Il a déclaré « souhaiter s’inscrire dans la continuité de la Politique de santé régionale ambitieuse et courageuse, initiée par Claude Evin ».

Plusieurs témoignages ont suivi l’ouverture du nouveau Directeur Général .

 

Ses collaborateurs ont souligné son « abord courtois et chaleureux avec tant d’interlocuteurs du monde de la santé ».

Monsieur le Préfet, représentant de l’État,  a salué une personnalité qui « fait honneur aux métiers au service de la République, au service de l’intérêt général ».
Monique Revelli (DT 78), au nom des délégations territoriales, a insisté sur le caractère « réceptif et humaniste » de M. Evin qui « a su mobiliser tous les collaborateurs de l’agence afin   » de tous les impliquer dans la construction de l’agence ».

Les collaborateurs proches de Claude Evin, issus de l’équipe de préfiguration depuis octobre 2009, ont loué sa « force de pilotage » pour « donner du sens à l’action » ainsi que son soutien « à la République solidaire et sociale ».

Un film rétrospectif 2009 – 2015 (destiné à l’AG du personnel de l’agence) a ponctué cette cérémonie en rappelant les grandes étapes depuis la création de l’ARS-IdF)

 

depart_evin2

Enfin, M. Claude Evin a dressé un bilan de son mandat et présenté ses remerciements.
Il a souligné la véritable « modification du pilotage du système de santé, unifié entre Etat et Assurance maladie » réalisée par l’ARS dont l’organisation se place  » au plus proche du terrain ».

Il a insisté sur l’objectif de « réduire les inégalités » qui doit être la  » priorité « , par des actions telles que la signature de contrat locaux de santé, le projet REMI 93, les actions de diagnostic territorial et l’adaptation des politiques de santé au niveau local.

Il a rappelé le rôle de l’ARS dans le développement de la prévention et du dépistage, en particulier dans le parcours de soins des pathologies chroniques.

Selon M. Claude Evin, les « grands chantiers à venir  » sont d’une part  la « régionalisation accrue des politiques de santé tant au niveau de l’ARS, que du Ministère et de l’Assurance Maladie », et d’autre part « la réforme de la gouvernance nationale du système de santé ».

Enfin, M. Claude Evin a rendu hommage à ses interlocuteurs. D’abord, un « hommage appuyé » aux 1200 personnes de l’agence. Ensuite, un « Merci à tous !  » : la CRSA, les conférences de territoire, les associations de patients, les professionnels, les URPS, les responsables des établissements de santé, les présidents de CME, les doyens des facultés de médecine, les élus locaux dont les conseils départementaux et l’administration de l’État.

Enfin, il a affirmé qu’il engagerait les « mêmes conviction dans sa mission à venir » et a souhaité « Bon vent a l’ARS ! »