Etude « HandiGynéco en pratique »

Suite à l’étude Handigynéco, une nouvelle phase démarre, avec une expérimentation qui repose sur les sages-femmes.

En voici la présentation :

Madame, Monsieur,

L’ARS Ile-de-France, en lien avec l’USSIF (Union Soins et Services Ile de France), met en place prochainement une expérimentation afin d’améliorer l’accès aux soins gynécologiques des femmes en situation de handicap accueillies en établissements médico-sociaux (ESMS) en Ile-de-France. Cette expérimentation débutera en mai 2018 et s’achèvera en juin 2020.
L’étude « Handigyneco en pratique » a pour objectif de tester une nouvelle modalité d’accès aux soins gynécologiques pour ces femmes grâce à l’intervention de sages-femmes :
– d’une part pour des missions de prévention, de dépistage et de soins ;
– et d’autre part pour une mission d’accompagnement et d’information des femmes mais également des professionnels de ces établissements notamment sur la vie affective et sexuelle, ainsi que sur la violence faites aux femmes.

Votre mission consistera à réaliser au sein de deux établissements médico-sociaux en Ile-de-France des consultations gynécologiques individuelles pour des femmes en situation de handicap volontaires et à animer des ateliers d’information et de formation sur la prise en charge gynécologique pour l’ensemble des usagers (femmes et hommes) et des professionnels de ces établissements.
Cette expérimentation est financée par l’ARS. Votre intervention dans le cadre de cette expérimentation sera donc intégralement dédommagée. En fonction de votre statut, il sera possible de vous renseigner auprès de la personne en charge du projet sur un cumul possible avec votre activité actuelle.
Vous trouverez ci-joint une fiche projet contenant des informations plus précises sur vos missions.
Si vous êtes intéressé-e pour participer à cette expérimentation, nous vous remercions dans un premier temps de répondre au questionnaire via le lien suivant (Google Forms), ce qui ne vous prendra que 5 minutes. Par contre, si vous n’êtes pas intéressé-e, merci de nous en préciser les raisons en quelques mots.

https://goo.gl/forms/Hnwo399hse1NWA2n2

Si vous avez répondu favorablement pour participer à ce projet, vous serez ensuite contacté-e dans un second temps pour de plus amples informations.

En espérant vous compter parmi nous pour cette expérimentation, nous vous remercions pour votre participation à cette enquête.

Equipe projet « Handigyneco en pratique »- USSIF et ARS île de France

La messagerie de santé sécurisée MS Santé

Les messageries électroniques sont des outils de communication usuels mais lorsqu’il s’agit de transmissions de données médicales, ces dernières doivent répondre à des normes de sécurisation élevées.

Il existe divers systèmes de messagerie sécurisée de santé, mais elles sont trop peu utilisées.

Pour pallier à ce manque, l’ASIP santé, agence publique responsable entre autres des cartes CPS, a développé MSSANTE. Cette messagerie est d’accès gratuit pour tout professionnel de santé possédant une carte CPS

Vous pouvez trouver plus d’informations sur https://www.mssante.fr/home.

L’ouverture de la boîte se fait à l’aide d’un lecteur de carte (même un boitier de télétransmission tout en un peu servir de lecteur de bureau, se rapprocher de son prestataire de télétransmission) relié à un ordinateur en se connectant sur le site : https://cms.mssante.fr/.

Une fois la boite activée, vous pouvez la consulter de plusieurs façon : via un logiciel de gestion de cabinet, via le portail mssante (identification par codes ou carte CPS) et enfin via l’application mssante.

De plus en plus d’usages quotidiens vont apparaître pour ces messageries.

Le projet Terris@nté l’utilise déjà.